La coupure en Paca ravive le débat sur une seconde THT

Le 10 mai 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La coupure d’électricité qui a plongé la région Paca dans le noir, vendredi soir dernier, a relancé le débat sur la création d’une seconde «autoroute électrique» prévue dans le Verdon, où les opposants à ce projet sont montés au créneau pour réclamer l’enfouissement des lignes.

Un million de personnes ont en effet été privées de courant dans la soirée de vendredi, à la suite de la coupure décidée par la préfecture des Bouches-du-Rhône de la double ligne de 400 000 volts qui dessert toute la région. Une décision prise pour permettre l’intervention d’avions bombardiers d’eau sur un feu de forêt à proximité de pylônes électriques, près de Vitrolles. «Cette situation ne fait que confirmer l’extrême dépendance de la région Paca à cette seule artère d’alimentation en électricité, d’où le projet de ligne à très haute tension Boutre-Carros »dans le parc régional du Verdon, a déclaré le chef du département développement-maintenance sud-est pour le réseau de transport d’électricité (RTE), Yves Decoeur. Opposée depuis vingt ans au projet Boutre-Carros, traversant le site classé des Gorges du Verdon, l’Association pour la protection du lac de Sainte-Croix a déclaré samedi qu’ «une fois de plus, l’actualité donne raison à ceux qui assurent depuis des années que les lignes à haute tension doivent être enfouies», rappelant que «40% des feux de forêts sont causés par les lignes à haute tension». Pour RTE en revanche, «l’enfouissement est secondaire», a affirmé Y. Decoeur, en ajoutant que des lignes enterrées sont «dévastatrices sur les milieux naturels».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus