La couche d’ozone peine à se reformer

Le 21 août 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue), la couche d’ozone ne connaîtra un retour à la normale complet qu'autour de 2065. Les précédentes prévisions, datant de 2002, avaient misé sur 2049. Ce saut de 15 ans s’explique par une sous-estimation des émissions de chlorofluorocarbone (CFC), -l’une des principales familles de molécules à l’origine de l’appauvrissement de la couche d’ozone au niveau des pôle-, après leur restriction introduite par le protocole de Montréal en 1989. Ces CFC sont plus utilisés que prévu dans les réfrigérateurs ou les aérosols.