La Corse s’enlise dans le stockage de ses déchets

Le 03 septembre 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Saturé depuis le 16 août, le site de stockage de Viggianello est prolongé jusqu'en mars prochain
Saturé depuis le 16 août, le site de stockage de Viggianello est prolongé jusqu'en mars prochain

Le préfet de Corse a décidé de réquisitionner le centre d’enfouissement de Viggianello jusqu’au 1er mars prochain. Un nouveau pis-aller au manque d’exutoires auquel est confrontée l’île de Beauté.

La Corse trouvera-t-elle un jour une solution efficace pour la gestion de ses déchets? Le doute est permis. Après avoir décidé d’exporter son surplus de 20.000 à 30.000 tonnes par an dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, mais n’avoir pas trouvé preneur, elle renouvelle une fois de plus l’exploitation d’un site de stockage. Il s’agit de la décharge de Viggianello, qui a atteint le 16 août dernier sa capacité maximale de 464.000 t.


60.000 t de plus à enfouir
Par un arrêté pris le 12 août, le préfet de Corse réquisitionne l’installation jusqu’au 1er mars prochain pour enfouir 60.000 t supplémentaires.

 

TROP TARD
Le Syndicat de valorisation des déchets (Syvadec) avait procédé à une demande de prolongation de l’autorisation, mais il s’y était pris trop tard. Son dossier ayant été déposé fin mars, son instruction administrative n’a pu être achevée avant le 16 août.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus