La Corée du Sud veut créer 1,5 million d’emplois durables

Le 07 juin 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Au pic de la crise financière, en 2008, la Corée du Sud s’était distinguée par l’importance donnée à l’économie «verte» dans son plan de relance. L’effort ne se dément pas. En début de semaine, Séoul a confirmé vouloir lancer un plan de développement de technologies «bas carbone».
 
Dans un communiqué, le ministère de l’économie du savoir a indiqué que le pays du Matin calme allait massivement investir dans une dizaine de technologies, parmi lesquelles: solaire, éolien, pile à combustible, biogaz, stockage de l’électricité et énergie nucléaire.
 
Leur déploiement devrait permettre la création de 1,5 million d’emplois d’ici 2030, affirme Séoul. A cette échéance, la Corée espère stabiliser à 210 millions de tonnes ses émissions annuelles de CO2, contre 528 Mt, en 2009.
 
Le gouvernement sud-coréen entend investir 25 milliards de dollars (360,31 milliards d’euros) d’ici 2015 dans les technologies bas carbone. Ce qui, espère-t-il, permettra d’exporter pour plus de 200 Md$ (136,48 Md€)de technologies propres.
 

A terme, les industriels coréens visent 18% du marché mondial des énergies renouvelables, contre 1,2% aujourd’hui.  



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus