La contribution chinoise au réchauffement revue à la baisse

Le 16 mars 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En réduisant sa pollution atmosphérique, Pékin va accélérer le réchauffement climatique.
En réduisant sa pollution atmosphérique, Pékin va accélérer le réchauffement climatique.
DR

Numéro un mondial des émetteurs de gaz à effet de serre anthropiques (GES), la Chine voit sa contribution au réchauffement revue à la baisse, grâce à une nouvelle méthode d’évaluation multicritères. 

Dans un article à paraître ce mercredi 16 mars dans Nature, une équipe franco-chinoise de climatologues réévalue la contribution au réchauffement de l’empire du Milieu. Développée par l’université de Pékin et l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL) français, cette nouvelle méthode intègre classiquement les émissions de GES mais aussi les rejets de polluants atmosphériques ayant une action refroidissante sur le climat, à l’instar des particules de sulfates ou de nitrates.

Dans son modèle, l’équipe dirigée par Bengang Li (université de Pékin) prend également en compte la capacité des différents territoires du pays à renvoyer l’énergie solaire (action refroidissante), ainsi que les grands cycles biogéochimiques de la Terre (cycle du carbone, chimie atmosphérique des GES).

En intégrant pour la première fois toutes ces données, l’article estime la responsabilité de la Chine à 10% du forçage radiatif global. Basées uniquement sur les rejets de GES, les précédentes estimations portaient le niveau de cette responsabilité entre 25 et 28%.

Voilà qui devrait satisfaire les parlementaires chinois qui viennent d’adopter le 13e plan quinquennal. Un plan dont l’un des objectifs est d’assainir la qualité de l’air urbain, en réduisant les émissions de particules, de soufre notamment. Ce qui devrait contribuer à accélérer le réchauffement.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus