La consigne instillée à Toulouse

Le 13 mai 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Producteurs de vin, bière et jus participent à l'expérimentation
Producteurs de vin, bière et jus participent à l'expérimentation

Une quarantaine de partenaires expérimentent, à partir de ce 13 mai, l’utilisation de bouteilles consignées dans la capitale occitane.

Après Strasbourg, Toulouse. Les réseaux de consigne se suivent mais ne se ressemblent pas. L’Alsace a démarré le 30 avril, avec un regroupement de trois fabricants, tout en misant sur un essor régional et une stratégie marketing. A Toulouse, ce sont 40 viticulteurs, brasseurs, distributeurs, producteurs de jus et transporteurs qui expérimentent, à partir de ce 13 mai et pendant trois mois, la consigne de bouteilles de verre de 75 centilitres (cl). L’initiative revient à l’association Consign’UP, qui est soutenue par la région Occitanie, la métropole toulousaine et Zero Waste Toulouse.

Dans une vingtaine de magasins partenaires, les bouteilles consignées seront repérables par une gommette ronde jaune et noire. Une fois rapportées, elles seront récupérées par l’association Consign’UP pour être envoyées dans une station de lavage bordelaise, puis revendues aux fabricants. Si l’expérimentation est concluante (10.000 bouteilles attendues en trois mois), la consigne pourrait être généralisée, en s’appuyant sur la construction d’une station de lavage à Toulouse d’ici la fin 2020. Une station rentabilisée à partir de 700.000 bouteilles par an.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus