La Commission s’en prend à la pêche illicite

Le 19 octobre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une stratégie communautaire en vue de prévenir, de décourager et d'éradiquer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée a été proposée le 17 octobre. La Commission souhaite combattre cette menace pour les écosystèmes marins, notamment en empêchant l'entrée de produits de pêche non certifiés et non traçables dans le marché de l'Union européenne. Elle propose également que soit établie une liste noire des navires en infraction et des Etats laxistes, et que des sanctions sévères soient appliquées à l'encontre des activités de pêche illicites constatées dans et en dehors des eaux territoriales de l'Union européenne.

La pêche de fond, qui «peut s'avérer tout aussi dévastatrice, principalement en haute mer où ses activités demeurent peu réglementées», est également visée par la Commission, qui propose d'interdire aux navires européens la pêche à plus de 1.000 mètres de profondeur.

Selon le site d'informations européennes Euractiv, Greenpeace regrette toutefois que la proposition de la Commission «concerne seulement la pêche européenne conduite dans des zones où il n'y a pas de gestion internationale de la pêche. Elle ne s'applique pas aux pêches destructrices qui ont lieu au niveau des eaux de l'Union européenne. Elle laisse donc de vastes zones océaniques sans protection».

D'après la Commission, la pêche illégale représente 15 à 20% du volume total des captures, soit un manque à gagner de 10 milliards d'euros par an pour les producteurs qui pratiquent une pêche légale.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus