La Commission s’attaque au bruit ferroviaire

Le 06 juin 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La Commission européenne vient de mettre en ligne une consultation publique sur les mesures de réduction du bruit ferroviaire de la flotte existante qui se termine le 31 juillet. L'exécutif bruxellois y rappelle que le bruit n'est seulement une question d'inconfort mais qu'il peut également entraîner des problèmes cardiovasculaires ou cognitifs. Or, selon les chiffres de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE), 10% de la population de l'Europe des 15 est exposée à des bruits significatifs provenant du transport ferroviaire, contre 30% pour le transport routier, et 10% pour le transport aérien. Cet état de fait entraîne des oppositions de plus en plus importantes des riverains qui demandent des mesures de réduction du bruit. Si aucune mesure n'est prise, cela pourrait restreindre le trafic ferroviaire qui est pourtant l'un des moyens de transport les moins polluants.

La solution la plus efficace, d'après la Commission européenne, est de favoriser le remplacement des wagons les plus anciens. La consultation porte sur les indicateurs, ainsi que sur les mesures légales qui doivent être mis en place.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus