La Commission rejoint le partenariat «methane to markets»

Le 26 septembre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Lancé par les Etats-Unis en 2004, il a pour but de réduire les émissions de méthane (CH4) grâce aux technologies propres. Le partenariat public-privé «methane to markets» compte désormais un 21e membre: l'Union européenne. L'Allemagne, l'Italie, la Pologne et le Royaume-Uni en faisaient déjà partie.

Réduire les émissions générées par le secteur du charbon et celui du pétrole et du gaz sera la priorité de la Commission. Selon Andris Piebalgs, commissaire chargé de l'énergie, il s'agit de poursuivre les objectifs communs de réduction des gaz à effet de serre (GES) en utilisant les compétences existantes en matière de capture du méthane et d'utilisation des technologies.

Le «methane to markets» devrait permettre de réduire jusqu'à 50 millions de tonnes d'équivalent carbone de méthane par an d'ici 2025, ce qui équivaut environ aux émissions de GES de 50 centrales énergétiques à charbon de 500 mégawatts (MW).




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus