La Commission européenne étend le règlement Emas

Le 24 septembre 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Lancé en 2001, le projet-pilote Emas (pour Système communautaire de management environnemental et d’audit) est un outil qui a fait ses preuves au sein de la Commission européenne, estime cette dernière. Il a permis de diminuer la consommation d’eau et d’électricité de respectivement 23% et 14% par mètres carrés dans les bâtiments bruxellois de la Commission européenne, et de faire baisser de 7% par m² les émissions de CO2. La consommation de papier de bureau a chuté de 41% depuis 2003, et le volume de déchets a diminué de 11%, passant de 331 à 294 kilogrammes par personne et par an. Enfin, la proportion du personnel qui se rend à son travail en véhicule privé est descendue à 29%, contre 50% en 1998, et la part de ceux qui utilisent les transports en commun a atteint 50% contre 32% il y a 11 ans.

Au vu de ce bon bilan, la Commission a donc décidé d’étendre le règlement Emas à toutes ses activités et tous ses bâtiments, à Bruxelles et à Luxembourg. «En généralisant l'Emas dans la Commission, nous tirons parti de l'expérience accumulée pour relever le défi que constitue la diminution constante de notre empreinte écologique au cours des prochaines années», explique dans un communiqué Siim Kallas, vice-président de la Commission chargé des questions administratives, de l'audit et de la lutte antifraude.

L'enregistrement officiel Emas par les autorités nationales compétentes devrait être obtenu en 2012 pour toutes les activités de la Commission et en 2014 pour tous les bâtiments.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus