La CNDP ouvre le débat public sur la mine d’or en Guyane

Le 07 septembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les Guyanais seront bel et bien consultés
Les Guyanais seront bel et bien consultés

Alors qu’elle l’avait jusque-là repoussée, la Commission nationale du débat public (CNDP) a finalement donné son feu vert à l’ouverture d’un débat public autour du projet d’une gigantesque mine d’or à ciel ouvert en Guyane.

France Nature Environnement (FNE) a finalement eu gain de cause face au président de la compagnie minière Montagne d’or. C’est bel et bien «un débat public qui se déroulera en Guyane, et dont l’animation sera confiée à une commission particulière du débat public», a tranché la CNDP le 6 septembre. Selon les informations fournies par le maître d’ouvrage, le coût des bâtiments et des infrastructures du projet dépasse en effet le seuil requis de 150 millions d’euros. Au total, le projet représente 780 M€ d’investissement, dont 266 M€ pour les seuls bâtiments et infrastructures.

 

Des enjeux «très importants»

La Commission avance un autre argument: des enjeux économiques, sociaux et environnementaux ainsi qu’un impact sur l’aménagement du territoire «très importants». «Il revient à ses habitants de participer à l’élaboration des décisions les concernant», écrit la CNDP dans son communiqué.

Au contraire, le président de la compagnie Montagne d’or souhaitait seulement la désignation d’un garant dans le cadre de la concertation préalable qu’il compte organiser. Ce qui avait fait bondir les associations de protection de l’environnement, FNE en tête.

 

Un débat autour de la nouvelle PPE
La CNDP a également décidé, le 6 septembre, d’organiser un débat public autour de la révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui doit être finalisée au plus tard le 1er janvier 2019 selon la loi sur la transition énergétique. Ce débat, qui sera confié à une commission particulière, se tiendra au cours du premier trimestre 2018.

 

Nitrates: deux nouveaux garants
La CNDP a profité de sa réunion du 6 septembre pour nommer deux nouveaux garants chargés des concertations préalables autour des projets de révision du programme d’action régional de protection des eaux contre la pollution par les nitrates d’origine agricole. Il s’agit de Pierre Guinot-Delery en Bretagne, qui sera assisté de Bernard Fery. C’est François Tutiau qui pilotera la concertation en Occitanie, avec l’aide d’Isabelle Jarry.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus