La Clef verte pour l’hôtellerie

Le 23 février 2005 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Clef Verte
La Clef Verte

Le 16 février, le label La Clef verte décerné jusqu’à présent aux campings par la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe (FEEE), a été étendu aux hôtels. L’hôtellerie française s’adapte ainsi aux nouvelles exigences de sa clientèle en matière d’environnement.

Créé au Danemark en 1994 par la Fédération hôtelière danoise (Horesta), le label La Clef verte a été adapté en France en 1998 par l'office français de la Fondation pour l'éducation à l'environnement en Europe (FEEE) (1). En progression régulière depuis 5 ans, il labellise désormais une centaine de sites d'hébergement de plein air en France. Ce label a pour vocation de récompenser les établissements dynamiques en matière de gestion environnementale. Il offre également un soutien pour la mise en oeuvre de bonnes pratiques environnementales dans la gestion quotidienne des structures d'hébergement touristiques.

Avec plus de 18.000 hôtels recensés dont environ 15.000 établissements indépendants (source Insee), l'industrie hôtelière est un acteur incontournable du développement durable de notre pays. Désormais, les hôtels de France pourront prétendre à ce label. Pour ce faire, ils devront faire la démarche volontaire de demander une évaluation. Une grille d'évaluation leur sera alors envoyée gratuitement. Ils devront ainsi répondre à des questions telles que «lors du remplacement des lave-vaisselles, vous engagez-vous à ce qu'ils consomment moins de 3,5 litres d'eau par panier?», ou encore «le personnel est-il formé à ne pas dépasser la quantité recommandée de détergent et de désinfectant indiquée sur l'emballage?». Selon les résultats du questionnaire, la FEEE leur proposera une méthodologie pour respecter les critères de respect de l'environnement et obtenir le label. Chaque année, un jury examinera les demandes de labellisation et sélectionnera les meilleures. Un contrôle sera assuré par la FEEE durant la saison touristique, afin de vérifier la mise en pratique de la méthodologie.

Les critères d'obtention du label ont été élaborés au niveau national par l'office français de la FEEE, en concertation avec l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) (2) et des hôteliers dans différentes régions françaises. Les critères retenus pour le marché français couvrent ainsi la gestion de l'eau, de l'énergie et des déchets, l'utilisation de produits d'entretien, les espaces verts, l'alimentation, et l'éducation à l'environnement. «Nous avons dû adapter la grille d'évaluation aux spécificités françaises, explique Marie Leplay, responsable de la campagne à l'office français de la FEEE. Par exemple, au Danemark, l'un des critères d'attribution du label vise la suppression des emballages individuels (petites plaquettes de beurre, pots de confiture individuels…) lors du  petit-déjeuner. Or, en France, la réglementation impose l'utilisation de portions individuelles pour l'obtention d'un classement "3 étoiles". Nous n'avons donc pas pu retenir ce critère pour les hôtels français.» Pour cette première année de lancement, l'antenne française de la FEEE estime que si 10 ou 15 hôtels obtenaient la labellisation, l'opération serait un succès. Du côté de l'UMIH, on estime que La Clef verte apporte une réponse concrète aux nouvelles exigences de la clientèle, notamment nord-européenne. «On constate d'ailleurs que les hôtels de Sud-Est, qui sont les plus fréquentés par ce type de clients, sont les plus en avance en terme de management environnemental», souligne Delphine Guilloteaux, responsable environnement de l'UMIH. Il est certain que les établissements d'une chaîne comme Accor, qui dispose d'ores et déjà d'une charte environnement, pourront obtenir plus facilement La Clef verte. Reste que le label ne sera accordé qu'établissement par établissement, en fonction des spécificités locales. Quant aux hôtels de chaînes françaises situés à l'étranger, ils ne sont pas directement concernés par la démarche.



(1) Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe (FEEE) est une organisation non gouvernementale, oeuvrant pour le développement durable à travers plusieurs programmes d'éducation à l'environnement : Pavillon Bleu, Eco-Ecoles, Jeunes Reporters pour l'Environnement, Learning about Forest et La Clef Verte

(2) Union des métiers et des Industries de l'Hôtellerie - 22 rue d'Anjou 75008 Paris Tel: 01 44 94 19 94





A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus