La Cites va étudier l’inscription du thon rouge

Le 19 octobre 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Convention de l’Organisation des Nations unies sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites) a fait savoir à l’AFP qu’elle allait étudier l’inscription du thon rouge sur la liste des espèces les plus menacées dans le monde (annexe 1), donc soumises à l’interdiction totale de commercialisation. Cette réflexion sera menée en mars 2010 lors de l’Assemblée générale des 175 Etats membres, sur la base de l’examen de la demande de la Principauté de Monaco.

Pour le moment, le thon rouge, dont les stocks en Méditerranée ont chuté de 60,9% au cours des 10 dernières années selon les arguments de la Principauté de Monaco, ne fait l’objet d’aucune inscription à la Cites. Si la demande est acceptée l’an prochain, les pêcheurs ne pourront plus commercialiser ce poisson à sushi sur le marché international, mais pourront continuer sur le marché national.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus