La chute du prix du pétrole n’a pas entravé le développement des renouvelables

Le 01 juin 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
443 GW éoliens ont été mis en service dans le monde l'an passé.
443 GW éoliens ont été mis en service dans le monde l'an passé.
VLDT

Les renouvelables ont enregistré une forte croissance, l’an passé. Malgré la baisse des investissements dans les pays du Nord.

Chaque année ou presque, c’est la même chose. Les promoteurs des énergies renouvelables publient des chiffres montrant le dynamisme du secteur. 2015 n’échappe pas à la règle. Dans le dernier opus de son Rapport sur le statut mondial des énergies renouvelables, le réseau REN21 est des plus enthousiastes.

L’année dernière, ce sont près de 286 milliards de dollars (256 Md€) qui ont été investis dans les sources de production d’énergie renouvelable dans le monde. Un chiffre en progression de 4,7% (2% de mieux que le taux de croissance de l’économie mondiale).

1.850 GW de capacités renouvelables

Au total, ce sont 147 mégawatts de nouvelles capacités de production d’électricité qui ont été mises en service l’an passé. Du jamais vu, estime REN21. Le parc mondial de production d’électricité verte flirte désormais avec les 1.850 gigawatts, dont 1.064 de grande hydraulique. Reprenant une estimation publiée fin mai par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), Ren 21 rappelle que les ENR emploient désormais plus de 8 millions de travailleurs.

Pour la deuxième année consécutive, éolien et photovoltaïque battent tous les record. Avec 433 GW installés, l’éolien progresse de 17%, contre 28% pour le photovoltaïque (227 GWc). Ces deux technologies représentent 77% du total des augmentations de capacités d’énergie renouvelable. Il est estimé que la capacité hydroélectrique s’est accrue de 2,7%, à 1.064 GW, ce qui représente environ 19% du total.

173 pays ont des objectifs

Désormais, 173 pays se sont fixé des objectifs en matière d’équipements en renouvelables. Une centaine de pays et régions ont mis en place des mécanismes de tarifs d’achat et une soixantaine lancent régulièrement des appels d’offres.

Sans conteste, c’est la Chine qui reste le premier marché mondial des énergies renouvelables. L’année dernière, l’Empire du Milieu a raccordé à ses réseaux plus de 30 GW d’éolien et 15 GWc de photovoltaïque (10 fois plus que l’Allemagne, numéro deux mondial).

En 2015, les économies émergentes et en développement, incluant Chine, Inde et Brésil, ont engagé 156 Md$ (140 Md€) dans les renouvelables (en hausse de 19% par rapport à 2014). La Chine a accru son investissement de 17%, en le portant à 102,9 Md$ (92 Md€), soit 36% du total mondial. Les investissements dans les énergies renouvelables ont également fortement augmenté au Chili, en Inde, au Mexique et en Afrique du Sud. Les autres économies en développement ayant investi plus de 500 M$ (447,7 M€) dans les énergies vertes en 2015 incluent le Honduras, le Maroc, les Philippines, le Pakistan et l’Uruguay.

La chute du prix du baril

«Ces résultats sont d’autant plus remarquables qu’ils ont été obtenus dans un contexte marqué par les cours historiquement bas des carburants fossiles et la persistance des subventions gouvernementales désavantageuses pour les énergies vertes. Pour chaque dollar dépensé en vue de promouvoir les énergies renouvelables, ce sont près de 4 dollars qui l’ont été pour maintenir notre dépendance aux carburants fossiles», souligne Christine Lins, secrétaire exécutive de REN21.

A l’inverse, les investissements ont baissé de 8% dans le groupe des pays développés en 2015, à 130 Md$ (16,4 Md€). La baisse la plus notable a été observée en Europe (moins 21%, à 48,8 Md$), une région où les financements dédiés à l’énergie éolienne délocalisée ont pourtant connu une année record (17 Md$, en hausse de 11% par rapport à 2014). Aux Etats-Unis, les investissements dans les énergies renouvelables (largement dominées par le solaire) ont progressé de 19%, à 44,1 Md$, ce qui marque la plus forte hausse du pays en dollars depuis 2011.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus