La Chine va-t-elle faire disparaître le saumon écossais?

Le 11 avril 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le 12 janvier dernier, le gouvernement écossais se faisait l’écho d’une grande nouvelle. Suite à un accord conclu avec la Chine, les éleveurs de saumon écossais voyaient pour la première fois s’ouvrir les portes du plus grand marché du monde: la promesse d’un formidable développement de l’aquaculture locale. «Si juste 1% des Chinois se décident à manger du saumon écossais, cela fera doubler notre production», avait résumé Alex Salmond, premier ministre d’Ecosse.

 

Cette hypothétique croissance n’est pas du goût des pêcheurs. Interrogé par The Guardian, Andrew Flitcroft, rédacteur en chef de Trout and Salmon Magazine, s’inquiète. Le journaliste spécialisé fait notamment remarquer que les élevages de saumon sont systématiquement infectés par le pou du saumon ( Lepeophtheirus salmonis), un parasite dont les attaques peuvent se révéler mortelles.

 

Or les parcs d’élevage sont souvent placés au large de l’embouchure de rivières ou d’estuaires que quittent les saumoneaux sauvages pour rejoindre le large. Au début de leur migration, ces jeunes doivent traverser de véritables nuages de parasites; aventure dont ils peuvent ne pas réchapper. La multiplication annoncée du nombre de cages sous-marines fait craindre à Andrew Flitcroft une possible disparition des populations de saumon sauvage écossais.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus