La Chine signe un protocole international sur les OGM

Le 23 mai 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon Reuters, la Chine a ratifié le 27 avril le protocole onusien de Carthagène sur la prévention des risques technologiques. Communément appelé protocole sur la biosécurité, l'accord doit permettre de mieux contrôler le commerce d'organismes génétiquement modifiés (OGM), notamment lors des échanges transfrontières. Le protocole doit garantir aux pays l'accès aux données leur permettant de choisir s'ils acceptent ou non l'importation d'OGM. Une centaine de pays l'a déjà ratifié, dont la France, mais l'Argentine, l'Australie, le Canada, le Chili et la Corée du Sud ne l’ont pas encore fait. Les Etats-Unis, principal producteur d'OGM, n'ont pas signé l'accord, puisqu'ils n'ont pas ratifié la Convention des Nations unies sur la diversité biologique, dont fait partie le protocole. La signature de la Chine apparaît comme un geste fort, le pays étant le plus grand importateur de soja (20,2 millions de tonnes) dont plus de 70%, d'après Greenpeace, seraient génétiquement modifiés.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus