La Chine relance doucement son programme nucléaire

Le 25 octobre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
CPR 1000, le réacteur chinois désormais interdit de construction.
CPR 1000, le réacteur chinois désormais interdit de construction.

Ce devrait être l’une de ses toutes dernières décisions.

Mercredi 24 octobre, le Premier ministre chinois a annoncé, lors d’une séance du Conseil d’Etat, la relance du programme nucléaire. Cette intervention devait être sa dernière avant l’ouverture du 18e congrès du parti communiste chinois, au cours duquel la nouvelle équipe dirigeante devrait être désignée.

Intervenant quelques jours à peine après la publication, partielle, des résultats des stress tests du parc national [JDLE], l’annonce devrait mettre du baume au cœur des industriels du secteur. Wen Jiabao prévoit, en effet, que la Chine «revienne à un rythme normal de construction», conforme aux objectifs du plan quinquennal (2011-2015).

Ce qui ne nous informe pas sur le nombre de tranches prévu par le gouvernement central. Une chose est certaine, les réacteurs dont la construction débutera avant 2015 seront situés sur la bande côtière.

Selon la presse chinoise, le lancement de la construction des centrales de Xianning, Taohuajiang et Pengze serait menacé, soit 8 réacteurs AP 1000, de technologie Westinghouse.

Le gouvernement a en outre précisé que tous les nouveaux réacteurs devront être conformes aux normes de sécurité de la troisième génération, celle des réacteurs EPR ou AP1000. Ce qui exclut désormais toute construction de réacteur chinois CPR-1000 (d'origine française), classé par les autorités chinoises dans la génération II+.

En s’en tenant aux critères publiés par le gouvernement, ce sont donc 16 réacteurs, au mieux, dont la construction devrait être lancée ou achevée d’ici 2015, contre une cinquantaine initialement prévue.??



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus