La Chine prépare un marché de quotas d’eau

Le 25 juillet 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le dernier empire communiste fait décidément la part belle aux mécanismes de marché pour protéger son environnement. Pékin a déjà ouvert 7 marchés régionaux de permis d’émission de CO2. Dans la même veine, la Chine se prépare à «trader» des quotas de polluants atmosphériques. Mais ce n’est pas tout.

En début de semaine, le ministère des ressources en eau a annoncé le lancement prochain de marchés de quotas d’eau. Selon Reuters, le dispositif sera testé dans les régions du Gansu, du Guangdong, du Hubei, du Henan, de Mongolie intérieure, du Jiangxi, ainsi que dans la région autonome du Ningxia. L’expérimentation, prévue pour débuter en octobre, devrait durer deux à trois ans, avant d’être étendue au niveau national.

Sous la pression combinée de la démographie, de l’agriculture et de l’industrie, la Chine a perdu près de la moitié de ses cours d’eau depuis 1990, estime le ministère des ressources en eau.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus