La Chine ouvre une quatrième bourse du carbone

Le 23 décembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A terme, la Chine devrait se doter d'une seule bourse nationale du CO2.
A terme, la Chine devrait se doter d'une seule bourse nationale du CO2.
DR

L’empire du milieu poursuit son initiation à la finance carbone. Vendredi 20 décembre, la province du Guangdong a ouvert sa bourse du CO2. Sept échanges, portant sur 120.000 quotas d’une tonne, ont été réalisés, indique la China Emissions Exchange (Cerx), dans un communiqué.

Durant ces transactions, le prix du quota a oscillé entre 60 et 61 yuans (7,1 et 7,3 euros). Au même moment, le quota européen cotait 4,1 euros sur le marché londonien.

Réservée aux grandes entreprises du sud du pays, la Cerx est la quatrième bourse de ce type en activité, après celle de Shenzen, de Shanghai et de Pékin. La Chine prévoit d’ouvrir 7 marchés régionaux du carbone d’ici à 2015. Ces bourses devraient, à terme, fixer les prix de 800 millions à 1 milliard de quotas.

Par la suite, Pékin prévoit d’unifier ces marchés expérimentaux en une bourse nationale du carbone.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus