La Chine interdit l’importation de nombreux déchets

Le 25 juillet 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Chine importe 9 millions de tonnes de déchets plastique par an
La Chine importe 9 millions de tonnes de déchets plastique par an

Le ministre chinois de la protection de l’environnement a annoncé, le 18 juillet à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), que l’importation de certains déchets allait être interdite d’ici à fin 2017.

 

L’interdiction doit viser «plusieurs familles de plastiques, les papiers en mélange, certaines matières textiles (dont la laine et le coton), les laitiers, les scories (autres que les laitiers granulés), les croutes d’oxydes et les autres déchets provenant de la fabrication du fer et de l’acier», selon la Fédération des entreprises du recyclage (Federec). Au total, 24 types de déchets seront bannis.

 

9 millions de tonnes de plastiques

Côté plastiques, la nouvelle mesure vise les films, les plastiques styréniques, le polyéthylène (PE), le polytéréphtalate d’éthylène (PET), le polychlorure de vinyle (PVC) et le polycarbonate (PC).

Cette interdiction sera lourde de conséquences pour les pays exportateurs, en particulier européens. L’empire du milieu en reçoit en effet 9 millions de tonnes de plastiques usagés chaque année.

«A ce jour, la capacité des autres usines, au niveau mondial, n’est pas en mesure de consommer les volumes consommés par la Chine», observe Federec. Les centres de tri européens n’ayant pas les capacités de stockage suffisantes, cette évolution pourrait obliger tous les pays producteurs à repenser la fabrication et la gestion des déchets.

 

«National sword»

Cette décision fait suite au lancement, en février dernier, du programme «National Sword» par le gouvernement chinois. Celui-ci vise à limiter les importations de déchets des usines et à fermer les unités qui ne respectent ni les normes environnementales ni les nouvelles limitations de tonnages.

 

Pour l’environnement et la santé

«Certains déchets solides qui peuvent être utilisés comme matières premières ont été importés pour soulager la pénurie de ressources dans le pays. Cependant, de nombreux problèmes liés aux déchets importés ont émergé avec le développement socio-économique de la Chine. Non seulement, ils contaminent l’environnement mais ils mettent également la santé des gens en danger», a déclaré Guo Jing, directeur de la coopération internationale au ministère de l’environnement.

 

 

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus