La Chine institue une prime à la casse

Le 27 mai 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pas simple de distinguer les vieilles voitures.
Pas simple de distinguer les vieilles voitures.
DR

Alors que les médias locaux invitent la population de Shanghai à conserver un masque sur le visage pour limiter l’absorption de particules fines, Pékin prend des mesures anti-pollution.

Lundi 26 mai, le conseil des affaires d’état chinois a promulgué une série de mesures visant à abattre les pollutions atmosphériques. Le texte du gouvernement fixe de nouvelles limites d’émission de dioxyde de soufre et d’oxydes d’azote pour les centrales thermiques à flamme, les aciéries et les cimenteries.

Interdire les vieilles bagnoles pékinoises

Cette réglementation prévoit aussi de mettre à la casse les véhicules routiers les plus polluants. Plus de 5,3 millions de voitures ne répondant plus aux normes d’émission en vigueur «devront être éliminées cette année», précise le texte. A eux seuls, les parcs automobiles de Pékin, de la province du Hebei (l’une des régions chinoise les plus polluées) et de Shanghai devront s’alléger d’un millions de voitures avant la fin de l’année.

Le texte ne précise pas de quelle façon les autorités pourront retirer les guimbardes fumantes de la circulation. La mairie de Pékin a toutefois déjà mis en place une incitation financière (dont le montant varie de 300 à 1.700 euros) à la mise en décharge des véhicules les plus polluants. En outre, l’accès à la capitale leur est d’ailleurs interdit. Sans grand succès.

Cela étant, les observateurs reconnaissent qu’il faudra plus qu’un texte pour assainir la qualité de l’air chinois. La plupart des véhicules polluants qui sortent de la route urbaine sont, en fait, revendus dans les zones rurales. Autre écueil: nombre de véhicules neufs ne respectent pas les normes d’émission, dès la sortie de l’usine, reconnaît Li Kunsheng, chargé de la mobilité à la mairie de Pékin, dans un entretien accordé à Bloomberg.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus