La Chine durcit ses normes anti-pollution

Le 22 septembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Beijing a confirmé, ce jeudi 22 septembre, que les nouvelles normes anti-pollution seraient bien effectives à partir du 1er janvier prochain, en remplacement des textes en vigueur depuis 2003. Les industries émettrices, et notamment les compagnies de production d’électricité, devront réduire leurs rejets de dioxyde de soufre, d’oxydes d’azote et surveiller leurs rejets de mercure.
 
«Avec ces nouveaux standards, précise à China Daily, Wu Xiaoqing, vice-ministre de l’environnement, le seul secteur de l’électricité va réduire de 5,8 millions de tonnes ses émissions de dioxyde d’azote et de 6,18 millions de tonnes ses rejets de dioxyde de soufre d’ici 2015.»
 
Selon des estimations produites par le ministère chinois de l’environnement, l’industrie lourde devra investir 260 milliards de yuans (26 milliards d’euros) pour se conformer à la nouvelle norme.
Fin 2010, la capacité installée chinoise atteignait 962 gigawatts (plus de 8 fois la puissance du parc installé en France). La même année, les centrales thermiques ont brûlé 1,6 milliard de tonnes de charbon.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus