La Chine contre-attaque sur le sujet de la pollution

Le 27 novembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon l'agence Inter press service (IPS), des experts du China council for international co-operation on environment and development (CCICED) viennent de publier un rapport intitulé Review and perspective of the environment and development of China. Ils y soulignent que la Chine est l'atelier du monde depuis 20 ans, mais que les déchets et la dégradation de l'environnement sont laissés à la charge du pays. C'est pourquoi tous les acteurs intervenant tout au long de la durée de vie du produit, des fabricants aux consommateurs, devraient partager la responsabilité de cette dégradation.

La quantité de déchets utilisés comme matières premières (morceaux d'acier, papier…) a été multipliée par 7 entre 1996 et 2004. La Chine est le deuxième producteur de CO2 derrière les Etats-Unis, en partie émis par la combustion du charbon. La pollution de l'eau est également importante et plus de 300 millions d'habitants n'ont pas accès à de l'eau potable propre.

Les auteurs récusent également une critique faite à la Chine, selon laquelle elle détruirait la forêt tropicale en important du bois depuis le Sud-est de l'Asie. Car 70% du bois se retrouve sous forme de meubles aux Etats-Unis et dans l'Union européenne. L'un des experts a ainsi déclaré: «Nous importons des matières premières, nous fabriquons et nous envoyons les produits à l'étranger. Mais nous gardons les déchets et la pollution chez nous.»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus