La Chine attaque l’ETS

Le 14 novembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Il fallait s’y attendre. C’est fait. L’association chinoise du transport aérien (Cata) a confirmé qu’elle peaufinait la plainte qu’elle déposerait devant la justice européenne à l’encontre de la Commission. Le lobby aérien chinois entend tout faire pour éviter que les compagnies chinoises participent, dès l’an prochain, au système communautaire d’échange de quotas d’émission.
 
Dans un entretien accordé à Bloomberg, Chai Haibo, vice-président de la Cata, indique que l’action judiciaire pourrait être intentée d’ici la fin de l’année devant un tribunal allemand.
 
L’argument-force des transporteurs chinois est sensiblement le même que celui des compagnies américaines: l’achat obligatoire de quotas d’émission coûtera cher: autour de 3 milliards de dollars (2,2 milliards d’euros) entre 2012 et 2020.
 
Une idée battue en brèche par la Commission. Jeudi 10 novembre, la commissaire à l’action climatique a rappelé, dans un discours, que le surcoût occasionné serait limité: de l’ordre de 2 € par billet transatlantique. Pour mémoire, le montant de la taxe sur les billets d’avion (laquelle finance l’achat de médicaments pour lutter contre les maladies tropicales, ndlr) varie de 1 à 40 €, selon les types de vol et de classe.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus