La chaleur des grandes villes réchauffe à des milliers de kilomètres

Le 28 janvier 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les chercheurs ont analysé les consommations d'énergies fossiles dans les grandes villes
Les chercheurs ont analysé les consommations d'énergies fossiles dans les grandes villes

Une étude, parue le 27 janvier dans la revue Nature Climate Change, montre que la chaleur issue des activités des grandes villes a des incidences météorologiques à plus de 1.000 kilomètres à la ronde.

Les pertes de chaleur générées par les bâtiments et les voitures des grandes agglomérations de l’hémisphère nord ne sont pas anodines. Elles provoquent le réchauffement de grandes régions d’Amérique et d’Asie du Nord, avec des hausses de température hivernale allant jusqu’à 1°C, précisent les chercheurs Guang J. Zhang de l’université de Californie, Ming Cai de l’université de Floride, et Aixue Hu du centre de recherche sur le climat de Boulder (Colorado).

Cette découverte pourrait expliquer pourquoi le réchauffement hivernal observé dans certaines régions s’avère supérieur aux projections des climatologues. Les scientifiques suggèrent donc la prise en compte de ce phénomène dans l’élaboration des prochains modèles climatiques.

«La combustion des énergies fossiles émet non seulement des gaz à effet de serre mais elle affecte aussi directement la température en raison de la chaleur qui s’échappe des bâtiments ou des voitures. Elle peut ainsi influencer les systèmes atmosphériques en provoquant des hausses ou des baisses de température sur des distances considérables», résume Aixue Hu.

Il faut noter que la chaleur résiduelle cernée par cette étude diffère du traditionnel effet d’îlot de chaleur urbain (chaleur produite par les infrastructures urbaines et réfléchie par la chaussée).

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus