La capture du carbone loin de décoller

Le 21 octobre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les membres du G8, réunis à Toyako (Japon) l'été dernier, avaient annoncé que 20 grands projets de capture et séquestration du carbone (CCS) devraient voir le jour d'ici 2010. Et que le développement commercial de ces installations pourrait démarrer en 2020. Le G8 avait alors demandé à l'Agence internationale de l'énergie (AIE) d'évaluer les progrès réalisables pour la mise en oeuvre à grande échelle de la CCS.

Seuls 4 projets de capture et séquestration du carbone (CCS) existent dans le monde, selon une étude publiée lundi 20 octobre par l'AIE. Et pas un d'entre eux «n'enfouit» les gaz à effet de serre (GES) d'une centrale à charbon. C'est justement cette possibilité qui rend, pour le moment, la CCS la plus attrayante.

L'étude, intitulée «CCS: une option-clé de la réduction du carbone» (1), estime que cette «option» pourrait contribuer à un cinquième des réductions d'émissions de GES nécessaires pour diminuer de moitié les émissions mondiales en 2050, «et ce à un coût raisonnable».

Pour autant, l'AIE juge que les objectifs du G8 sont loin d'être atteints: la faute à une hausse des coûts et à l'absence de mécanisme financier adéquat pour développer cette technologie. Plus de 20 milliards de dollars (15 milliards d'euros) de financement sont nécessaires, avance l'AIE. Et même si certains pays ont commencé à développer cette technologie et à l'intégrer dans des schémas de réduction d'émissions de GES, aucun n'a terminé la mise au point du cadre légal et réglementaire. Enfin, l'opinion publique ne soutient pas cette technologie, et lui préfère d'autres solutions de réduction des émissions.

L'étude de l'AIE dresse donc la feuille de route du développement de la CCS, afin que les gouvernements «atteignent leurs objectifs de réduction de leurs émissions».



(1) «Carbon dioxide capture and storage: a key carbon abatement option»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus