La canicule estivale a tué 1.435 personnes

Le 09 septembre 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Des épisodes appelés à se multiplier
Des épisodes appelés à se multiplier

 

En France, les deux épisodes estivaux de canicule ont provoqué la mort prématurée de 1.435 personnes, selon le bilan publié le 8 septembre par le ministère de la Santé.

Le deuxième épisode de canicule, du 21 au 27 juillet dernier, s’est avéré plus meurtrier que le premier. Provoquant 868 décès prématurés, son intensité était comparable à celle enregistrée lors de canicule de 2003, mais sur une plus courte durée.

Le premier épisode de canicule –du 24 juin au 7 juillet- a fait, pour sa part, 567 morts. Au total, la canicule a provoqué 1.435 décès. Soit une surmortalité de 9,1% par rapport à aux décès habituellement enregistrés au cours de ces périodes.

 

Toutes les classes d’âge touchées

Plus fragiles, les personnes âgées de plus de 75 ans sont les plus touchées (974 décès) mais toutes les classes d’âge sont concernées : les 15-44 ans (surmortalité de 17,4% lors de la première vague de chaleur) comme les 65-74 ans (surmortalité de 16,4% lors du deuxième épisode).

Par ailleurs, 10 hommes ont été frappés sur leur lieu de travail, dont une majorité se trouvaient en extérieur.

Selon le communiqué du ministère de la Santé, un bilan épidémiologique complet sera diffusé à la fin du mois par Santé Publique France.

 

Surmortalité aux Pays-Bas

En 2018, la canicule avait causé la mort de 1.500 personnes. Celle de 2003 reste la plus meurtrière, avec 15.000 morts entre le 4 et le 18 août.

La France est le second pays, après les Pays-Bas, à avoir quantifié les effets sanitaires des vagues de chaleur de l’été 2019. D’Amsterdam à La Haye, l’agence nationale de statistiques néerlandaise estime que les fortes chaleurs de la dernière semaine de juin et de juillet ont tué près de 100 personnes par semaine. Soit quatre fois moins que lors de la canicule de l’été 2006.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus