La Californie va interdire les microbilles en plastique

Le 12 octobre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ces microbilles proviennent de savons, de dentifrices et de produits nettoyants
Ces microbilles proviennent de savons, de dentifrices et de produits nettoyants

Suivant le chemin de l’Illinois, la Californie va interdire à son tour les microbilles des produits d’hygiène et de beauté suite à la signature, le 8 octobre, du premier acte d’une nouvelle législation par le gouverneur Jerry Brown.

 

Présentes dans certains savons, dentifrices et produits nettoyants, ces microbilles de plastique –dont le diamètre est inférieur à 1 millimètre- franchissent aisément les barrages des stations d’épuration et finissent dans les estomacs de nombreuses espèces marines. Un simple produit peut par ailleurs contenir jusqu’à 350.000 microbilles.

«Cette loi va garantir que ces produits d’hygiène et de beauté seront composés d’alternatives respectueuses de l’environnement, de nos cours d’eau et de nos océans dès le 1er janvier 2020», a précisé Jerry Brown.

Un certain nombre d’entreprises ont déjà remplacé ces microbilles par des composants moins nocifs, comme des noyaux de fruits broyés. «Cette loi va permettre d’éviter l’utilisation d’alternatives potentiellement dangereuses pour l’environnement», a réagi l’association Californians against Waste. L’Illinois, qui a déjà interdit les microbilles en plastique, a toutefois autorisé les alternatives en plastique biodégradable.

Ce n’est pas la première fois que le Golden State souhaite interdire les microbilles en plastique. Jusqu’à présent, il s’était toujours heurté à une forte opposition des fabricants.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus