La Californie remplace des centrales par des batteries

Le 09 novembre 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Tesla livrera un site de stockage de 300 MW.
Tesla livrera un site de stockage de 300 MW.
Tesla

 

Les 4 systèmes, qui seront mis en œuvre dans les prochains mois, affichent une puissance cumulée supérieure à 560 MW.


Pas si simple de décarboner un système électrique. Car il ne suffit pas de remplacer des centrales à gaz ou au charbon par des fermes éoliennes ou des parcs photovoltaïques. Pour se prémunir des affres de l’intermittence et assurer la stabilité du réseau, il faut mettre en service des moyens de production de dernier recours, par exemple. Ce n’est pas le choix fait par le plus riche des Etats américains.

Dans une décision rendue publique le 8 novembre, le régulateur des marchés de l’énergie californiens (la CPUC) a approuvé le projet de Pacific Gas & Electric (PG&E) de compenser par des batteries la fermeture annoncée de trois centrales au gaz.

Ces centrales étaient condamnées pour deux raisons. La première, c’est que la Californie a déployé trop de capacités de production au gaz, ces dernières années. En fermer rapidement, c’est faciliter la décarbonation du système électrique californien, objectif fixé en septembre 2018 qui devra être atteint en 2045 au plus tard. Seconde raison.

Quatre sites de stockage

Au début de l’année, l’électricien a proposé de ‘troquer’ les centrales de Feather River et Yuba (47 mégawatts électriques -MWe- chacune) et Metcalf (605 MWe) contre plusieurs systèmes de stockage d’électricité. Proposition finalement acceptée par la CPUC.

Dans les prochains mois, PG&E va mettre en service une batterie lithium-ion de 183 MW (730 MW/heure). Cette dernière installation sera fournie par Tesla. Une unité de 300 MW (1.200 MW/h) sera construite et exploitée par Vistra Energy pour le compte de PG&E. Dans un cadre contractuel comparable, Hummingbird Energy Storage et Micronoc mettront en batterie deux systèmes de stockage, respectivement de 75 MW (300 MW/h) et de 10 MW.

D’autres devraient prochainement suivre. Pour initier sa transition électrique, la Californie doit disposer de 1.300 MW de capacité de stockage d’ici à 2020. En 2017, les centrales au gaz fournissaient 34% du courant consommé dans le Golden State, contre 29% pour le solaire et l’éolien, 15% pour la grande hydraulique, 13% pour le charbon et 9% pour le nucléaire.
 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus