La Californie interdit le BPA dans les biberons

Le 07 octobre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Alors que le ministre de la santé, Xavier Bertrand, a suggéré jeudi 6 octobre de mettre en place une interdiction du bisphénol A (BPA) pour les enfants de moins de trois ans, le gouverneur de Californie, Jerry Brown, vient de signer une loi visant à interdire le BPA dans les biberons et les verres en plastique pour enfant.

 

Ainsi, à partir du 1er juillet 2013, la fabrication, la vente et la distribution dans le commerce de biberons et de verres en plastique contenant du BPA à une concentration de 0,1 partie par milliard (ppb) seront interdites en Californie. Cette mesure oblige également les fabricants à rechercher des produits de substitution moins toxiques.
 
La Californie rejoint ainsi les Etats du Connecticut, Maryland, Massachussetts, Minnesota, New York, Vermont, Wisconsin, et Washington qui avaient précédemment banni le BPA des biberons et des contenants alimentaires pour enfants.
 
Quant à la France, qui a récemment interdit le BPA dans les biberons, les autorités sanitaires et les élus ont présenté jeudi 6 octobre devant l'Assemblée nationale une proposition destinée à interdire leur utilisation dans les contenants alimentaires et ce, dès 2014. L’interdiction avait été fixée au 1er janvier 2012, puis repoussée.
 
Cette suggestion a été jugée insuffisante par le ministre de la santé qui a proposé parallèlement une interdiction de la substance dans tous les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de trois ans. Autrement dit: les couvercles des petits pots, les assiettes, les gobelets, les couverts, les mixers pour enfants ou encore les boîtes de lait en poudre. Une interdiction qui devrait intervenir selon le ministre dès 2013. «La priorité est désormais de limiter l'exposition des publics les plus sensibles, à savoir les nourrissons, les jeunes enfants et les femmes enceintes et allaitantes», a souligné le ministre le 6 octobre.
 
Fin septembre, l'Agence de sécurité sanitaire (Anses) publiait un rapport sur le sujet considérant cette réduction de l'exposition comme un objectif prioritaire et préconisant l'utilisation de produits de substitution pour tout contact des aliments. Dans le même but, Xavier Bertrand a indiqué qu'une plaquette allait être diffusée avant la fin de l'année en direction des parents de jeunes enfants pour promouvoir des gestes de précaution simples.
 
Quant à l'Anses, elle devrait publier, d'ici 2012, des recommandations pour diminuer l'exposition à ce perturbateur endocrinien en même temps que son rapport établissant son avis complet sur le sujet.
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus