La Bretagne, nouveau pilote de la gestion de l’eau

Le 09 mai 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Bretagne, première région française à piloter la gestion de l'eau et des milieux aquatiques
La Bretagne, première région française à piloter la gestion de l'eau et des milieux aquatiques

La région Bretagne a officiellement hérité de la compétence en matière de gestion de l’eau, selon un décret publié le 6 mai au Journal officiel. Une demande de longue date.

 

Depuis l’annonce faite en janvier dernier au Carrefour des gestions locales de l’eau de Rennes, la région bretonne attendait le feu vert juridique. C’est chose faite depuis le 6 mai. Elle pilote désormais la gestion et la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques, aux côtés des comités de bassin Loire-Bretagne et Seine-Normandie, et en lien avec les services de l’Etat et les agences de l’eau. C’est une première dans l’Hexagone. «La Bretagne est la seule région à avoir un bassin hydrographique quasiment autonome. Toute l’eau qui tombe s’y infiltre et s’y jette. En plus, le massif armoricain est très largement perméable. Nous n’avons que très peu de nappes souterraines», rappelle Thierry Burlot, vice-président du conseil régional en charge de l’environnement.

 

Nouveaux établissements publics

Le décret ajoute que la région doit «favoriser l’émergence d’établissements publics territoriaux de bassin ou d’établissements publics d’aménagement et de gestion des eaux sur les territoires où elle s’avère nécessaire».

Avec 35% des masses d’eau de bonne qualité, la Bretagne s’est fixée pour objectif d’en avoir 61% d’ici 2021, selon son schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) 2016-2021.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus