La biodiversité toujours en péril en 2030

Le 05 mars 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Sans surprise, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est très pessimiste concernant l'avenir de la biodiversité dans ses «perspectives de l'environnement à l'horizon 2030». D'ici 22 ans, la perte de biodiversité ne devrait toujours pas être enrayée, l'Afrique et l'Asie payant le plus lourd tribut. En cause: l'utilisation non soutenable des ressources naturelles, la pollution et le changement d'utilisation des terres. Ainsi, la surfaces des sols consacrés à l'agriculture va croître de 10% d'ici 2030 afin de répondre à la demande alimentaire et d'agrocarburants.

L'OCDE est plutôt satisfaite des efforts des Etats pour créer des zones protégés (12% de la surface du globe), mais elle s'inquiète pour les aires maritimes qui s'avèrent sous-représentées.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus