La biodiversité est aussi l’affaire des agences de l’eau

Le 06 octobre 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La biodiversité, nouvelle compétence des agences de l'eau.
La biodiversité, nouvelle compétence des agences de l'eau.
DR

Les agences de l’eau voient leurs compétences renforcées en matière de soutien aux actions sur la biodiversité. C’est dans ce cadre que l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse lance un appel à projets doté de 8 millions d’euros.

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse lance une «initiative pour la biodiversité» sous forme d'un appel à projets. Objectif: financer, jusqu’à hauteur de 80% du montant hors taxe des dépenses, toute opération qui vise la reconquête ou la préservation de la biodiversité et de la ressource en eau sur les espaces à enjeux (réservoirs biologiques sur les têtes de bassin versant, zones humides, milieux marins et « hot spots » côtiers de biodiversité, etc.). La prise en compte de la biodiversité terrestre est également ouverte aux milieux secs (pelouses, prairies, forêts,...) imbriqués dans des mosaïques d’habitats humides ou utiles à la préservation de la ressource en eau. Une démarche rendue possible aux agences de l’eau grâce à la loi du 8 août 2016 sur la reconquête de la biodiversité, qui élargit leur mission de gestion de la ressource en eau et des milieux aquatiques.

Qui est éligible à ces aides? Collectivités, conservatoires en tous genres, gestionnaires d’espaces naturels, associations de protection de la nature, de chasse et de pêche compétentes ou agréées dans le domaine environnemental, fondations privées, établissements publics de l’Etat et industriels.

Fonctionnalités écologiques

Plusieurs modalités de mises en œuvre sont possibles par les candidats. Comme l’élaboration des plans de gestion multi-thématiques et la définition des espaces de bon fonctionnement des milieux aquatiques, au profit des corridors écologiques (trame verte et bleue). Ou des opérations de restauration d’habitats naturels (secs ou humides) nécessaires à la préservation de la ressource en eau et des milieux aquatiques, sur les espaces à enjeux. Ou encore des acquisitions foncières sur les espaces à enjeux ou des projets d’amélioration de la connaissance sur les espèces indicatrices de la dynamique fonctionnelle des milieux, les fonctionnalités écologiques, les liens entre les activités humaines et la biodiversité.

 

Première session. Dépôt des projets  jusqu’au 30 novembre 2016 et sélection des projets et décision d’attributions des aides du 15 janvier au 3 juin 2017. Deuxième session. Dépôt des projets jusqu’au 15 mai 2017 et sélection des projets et décision d’attributions des aides du 1er juin au 31 décembre 2017.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus