La Banque mondiale accusée de privilégier les énergies fossiles

Le 20 septembre 2006 par Agnes Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué du 18 septembre, les Amis de la terre France annonce que la Banque mondiale ne tient pas sa promesse de soutenir les énergies propres. Les Amis de la terre international a en effet co-rédigé un rapport avec le Bank information Center, Bretton Woods project ou encore Oil change international, qui remet en cause le nouveau cadre d’investissement pour les énergies propres et le développement de la Banque mondiale. Celui-ci répond à une demande faite lors du sommet du G8 à Gleneagles en 2005 pour lutter contre le changement climatique et favoriser l’accès à l’énergie dans les pays pauvres.
Selon le rapport, le cadre d’investissement aggravera le changement climatique et ne favorisera pas l’accès à l’énergie des populations pauvres. Ainsi, les ONG environnementales et de développement appellent les gouvernements et les institutions financières à stopper les subventions aux énergies fossiles, et à mettre la priorité sur l’accès à l’énergie des populations les plus pauvres.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus