La Banque européenne finance le changement climatique

Le 21 mai 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon un rapport de Bankwatch, membre du réseau les Amis de la terre, la Banque européenne d'investissements (BEI) concentre ses financements sur le transport routier et aérien et alimente ainsi le changement climatique plutôt que de le combattre.

Ainsi, sur les 112 milliards d'euros que la BEI a consacrés aux projets liés aux transports sur la période 1996-2005, plus de la moitié a concerné le transport aérien et la construction de routes. Toujours selon cette étude, les nouvelles capacités aéroportuaires financées par la BEI, comme l'extension du terminal 5 de Heathrow, l'aéroport de Londres, la 5e piste de Schiphol ou le terminal 4 Bajaras de Madrid, devraient annuellement émettre davantage de CO2 que le total des émissions de CO2 des particuliers en Nouvelle Zélande, en Suisse ou en Irlande. A l'inverse, la BEI n'accorde que peu de contributions à des projets développés dans le Livre blanc de l'Union européenne, comme l'inter-modalité des transports ou le découplage des transports et de la croissance économique.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus