La Banque européenne d’investissement favorise l’incinération

Le 02 juin 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Deux tiers des investissements de la Banque européenne d’investissement (BEI) dédiés aux déchets servent à construire des incinérateurs. Dans un rapport publié jeudi 29 mai, l’ONG CEE Bankwatch estime à 993 millions d’euros –sur un total de 1,5 milliard– la somme allouée par l’organisme bancaire à des projets d’incinération entre 2002 et 2006.

Un choix qui ne respecte pas la hiérarchisation du traitement des déchets de l’Union européenne qui place l’incinération –ou valorisation énergétique– à l’avant-dernière place, avant l’enfouissement, et après la prévention, la réutilisation et le recyclage.

La BEI a confirmé que 22 projets -sur les 33 auxquels la banque a accordé des fonds-, sont des incinérateurs. Elle a déclaré qu’elle allait revoir sa politique à l’issue de la révision de la directive-cadre sur les déchets.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus