La baleine à bosse retrouve du souffle

Le 22 avril 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La NOAA propose de sortir 10 populations du statut "en danger"
La NOAA propose de sortir 10 populations du statut "en danger"

10 populations de mégaptères ne sont plus menacées d’extinction selon un communiqué de l’administration américaine en charge de l’atmosphère et des océans (Noaa) daté du 20 avril.

La Noaa en conclut que la politique de protection menée ces 40 dernières années a porté ses fruits. La population et le taux de croissance de 10 espèces sont à nouveau en progression au niveau mondial. «Le retour de la baleine à bosse est une réussite emblématique de l’Endangered species act (ESA)», se réjouit Eileen Sobeck, administratrice adjointe du département de la pêche. «Nous nous sommes rendu compte que leurs populations dans le monde sont largement indépendantes les unes des autres. C’est pourquoi leur gestion séparée nous permettrait de concentrer les efforts sur les animaux qui en ont le plus besoin», a-t-elle poursuivi.

Si la jubarte (Megaptera novaeangliae) est actuellement classée «en danger» par l’ESA, la Noaa suggère de distinguer 14 populations, dont 10 seraient retirées de cette liste (mais resteraient protégées par la loi américaine sur la protection des mammifères marins[1]), 2 resteraient classées «en danger» (en mer d’Oman et dans le nord-ouest de l’Afrique) et 2 autres seraient classées comme «menacées» (en Amérique centrale et dans le nord-ouest du Pacifique).

La proposition de la Noaa est ouverte à la consultation pendant 90 jours.



[1] Marime Mammal Protection Act

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus