La baisse des déchets ménagers se confirme en Ile-de-France

Le 17 septembre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Si les DMA régressent, l'Ile-de-France a produit 30 Mt de déchets de construction en 2013
Si les DMA régressent, l'Ile-de-France a produit 30 Mt de déchets de construction en 2013

Alors qu’une vingtaine de collectivités locales du Grand Paris se sont engagées à déployer l’économie circulaire, le chemin à parcourir est encore long, comme le montrent les dernières statistiques publiées par l’Observatoire régional des déchets d’Ile-de-France (Ordif).

 

462 kilogrammes de déchets ménagers et assimilés (DMA) par habitant: voici ce qui a été produit dans la région en Ile-de-France en 2013, ce qui révèle une réduction de 11 kg/hab par rapport à l’année précédente. Si la tendance à la baisse se confirme depuis 2012, c’est parce que les ordures ménagères résiduelles (OMR) régressent (environ 100 kg/hab depuis 2000). Au total, 5,52 millions de tonnes de DMA ont été collectés par les collectivités franciliennes en 2013.

 

Incinération en tête

Sans surprise, le premier mode de traitement reste l’incinération, qui accueille 60% des DMA. Seulement 19% de cette manne a été envoyé vers une filière de recyclage, 9% vers un centre d’enfouissement et 7% vers une installation de compostage[1].

Pour compléter le tableau, les déchets d’activités économiques ont représenté 6 Mt en 2013 (dont 3,5 Mt issus des commerces tandis que les déchets de chantier ont totalisé 30 Mt. Ceux-ci constituent toujours les tonnages les plus lourds.



[1] Les 5% restants représentent les déchets de construction. Ils sont enfouis ou font l’objet d’une valorisation matière

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus