L’usine francilienne du Mont-Valérien adoucit son eau

Le 27 juin 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Une eau adoucie, réduite en calcaire, évite les dysfonctionnements des appareils électroménagers
Une eau adoucie, réduite en calcaire, évite les dysfonctionnements des appareils électroménagers

Le syndicat des eaux de la presqu’île de Gennevilliers (SEPG) va proposer, à partir du 1er juillet, une eau adoucie à ses usagers grâce à une unité de décarbonatation inaugurée ce 27 juin sur le site de production d’eau potable du Mont-Valérien.

 

La mission avait été confiée à Suez en juillet 2015 à l’occasion du renouvellement du contrat de délégation du service public pour 12 ans. Objectif: extraire le carbonate de calcium (calcaire) de l’eau potable pour réduire la dureté de l’eau, qui entartre les appareils électroménagers, augmente le risque de corrosion des canalisations et les consommations d’énergie.

 

3.500 t de calcaire en moins par an

Deux ans et demi de travaux et deux mois ont été nécessaires au groupe Suez pour mettre en œuvre le process SoftazurTM D, qui se résume à une décantation physico-chimique rapide. Concrètement, le pH de l’eau est augmenté par l’ajout d’un réactif alcalin qui précipite le calcaire.

«3.500 tonnes de calcaire seront captées en moyenne chaque année, ce qui réduira sensiblement l’usage des détergents et la production de déchets liés à la consommation de bouteilles d’eau en plastique», a affirmé Jean-Christophe Attard, vice-président du SEPG lors de l’inauguration. 

«Ces sédiments carbonatés seront valorisés en agriculture», a ajouté Jean-Louis Chaussade. Selon le directeur général de Suez, «l’adoucissement n’est pas un simple confort. Il permet de faire des économies car le prix de l’eau baisse et les problèmes liés aux dysfonctionnements des machines à laver et aux tuyaux bouchés disparaîtront».

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus