L’US Navy teste un bateau qui marche aux algues

Le 28 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’armée américaine se met vraiment au vert. Après avoir expédié en Afghanistan ses premiers groupes électrogènes photovoltaïques [lire JDLE] et fait voler des chasseurs consommant du biocarburant, l’US Army poursuit sa conversion à l’écologie guerrière. Cette fois, c’est la marine qui monte au créneau.

Vendredi dernier 22 octobre, l’US Navy a fait naviguer, au large de sa base de Norfolk (Virginie), une vedette de surveillance avec un mélange de gazole et de biocarburant, produit à partir d’algues. Même si ce premier test a donné des résultats satisfaisants, on est encore loin d’une généralisation de ce nouveau type de carburant. Le combustible mixte coûte encore une fortune à produire : 67 euros le litre. D’autre part, il n’est pas encore suffisamment stable pour répondre aux exigences de la Navy. Mais cela ne décourage pas la première marine de guerre du monde qui va poursuivre ses expérimentations.

Ses objectifs sont, il est vrai, très ambitieux. Dans 10 ans, la moitié de l’énergie consommée par ses 383 navires devra être d’origine renouvelable ou nucléaire. Hurry up, kids !



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus