L’uranium, pollution associée aux nitrates

Le 26 août 2015 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les nitrates solubilisent l'uranium
Les nitrates solubilisent l'uranium
DR

Les nitrates pourraient favoriser la contamination des aquifères par l’uranium présent dans les sols, révèle une étude publiée dans Environmental Science & Technology Letters. Aux Etats-Unis, près de deux millions de personnes, vivant au-dessus des deux grandes nappes du pays, seraient concernées par le problème.

Naturellement présent dans le sol, l’uranium y est retrouvé sous forme insoluble dans l’eau. Or l’étude publiée par Jason Nolan et Karrie Weber, géologues à l’université du Nebraska à Lincoln, révèle que cet élément radioactif pourrait se solubiliser en présence des nitrates, apportés en masse par les engrais azotés. Quittant le sol, l’uranium se retrouve entraîné dans les aquifères sous-jacents.

Menée sur les deux plus grands aquifères du pays, celui des Hautes plaines, au centre des Etats-Unis, et celui de la Vallée centrale de Californie, l’étude y révèle une forte corrélation entre uranium et nitrates: dans 78% des mesures où l’uranium dépasse le seuil de 30 µg/L, dose maximale fixée par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), les nitrates sont aussi présents en forte quantité.

Cancer et néphrotoxicité

«La solubilisation de l’uranium du sol par les nitrates constitue une menace pour la qualité des réserves d’eau souterraines, qui sont déjà sous pression de la croissance démographique et de divers problèmes environnementaux», estiment les chercheurs. Selon eux, 1,9 million d’Américains vivant au-dessus des deux grands aquifères auraient accès à une eau dépassant le seuil maximal d’uranium, dont l’excès, toxique pour le rein, favorise le risque de cancer.

Outre la consommation d’eau contaminée, son utilisation pour l’irrigation des cultures pourrait constituer une autre voie importante d’exposition pour la population, les végétaux fixant particulièrement bien l’uranium. Ce qui viendrait s’ajouter à celui apporté par un autre type d’engrais, les phosphatés, naturellement chargés de cet élément radioactif.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus