L’Union européenne lance le crash-test nucléaire

Le 17 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Sous la pression de la Commission européenne, les autorités de sûreté nucléaire des pays de l’UE exploitant des centrales vont devoir inspecter ces installations avec minutie. Un examen qui pourrait conduire à quelques surprises, a prédit le commissaire européen à l’énergie.

 

Dans un entretien qui doit être diffusé ce jeudi 17 mars par la chaine franco-allemande Arte, Günther Oettinger estime que «le test de résistance que nous voulons mener sur tous les réacteurs nucléaires montrera qu'ils ne satisfont pas tous aux plus hautes normes de sécurité».

 

Dans la foulée de l'accident nucléaire au Japon, le commissaire européen avait en effet annoncé mardi, à l'issue d'une réunion des représentants des gouvernements européens, des autorités nationales de sûreté nucléaire et de l'industrie, l'organisation de «tests de résistance» sur l'ensemble des 143 réacteurs du territoire européen, dont 58 en France.

 

Les ministres européens de l'énergie vont tenir une réunion extraordinaire lundi 21 mars à Bruxelles à ce sujet. Ils devraient en particulier se pencher sur l'organisation desdits tests, en commençant à définir les critères commun qui seront retenus.

 

Ces tests se dérouleront au deuxième semestre, pour vérifier que les sites peuvent résister à des inondations, coupures de courant majeures, tremblements de terre ou tsunamis, selon leur localisation.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus