L’UE table sur l’introduction de l’hydrogène dans le système énergétique d’ici 2050

Le 26 février 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'introduction de l'hydrogène dans le système énergétique européen pourrait permettre de réduire la consommation de pétrole des transports routiers de 40% d'ici 2050, selon les conclusions de HyWays.

Ce projet de recherche européen associe des entreprises, instituts de recherche et agences gouvernementales de 10 pays de l'Union européenne. Il a abouti à une feuille de route, analysant les incidences du passage à l'hydrogène sur l'économie, la société et l'environnement en Allemagne, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne et Royaume-Uni, ainsi qu'un plan d'action indiquant les mesures à prendre pour accroître le recours à cette énergie. Le rapport est publié au moment où les Etats membres doivent approuver un nouveau partenariat de recherche entre secteurs public et privé, d'un montant de 940 millions d'euros, pour le développement de la filière hydrogène et des piles à combustible.

La transition vers un système énergétique laissant une large place à l'hydrogène n'est pas pour demain, souligne le rapport. Car les défis à relever sont nombreux: coût élevé des applications finales de l'hydrogène, construction des infrastructures nécessaires à sa compression et son transport… La question même du mode de production de l'hydrogène et de son rendement énergétique reste floue. HyWays estime cependant que le seuil de rentabilité devrait être atteint entre 2025 et 2035 – date à laquelle 16 millions de voitures pourraient rouler à l'hydrogène – grâce un investissement total dans les infrastructures de 60 milliards d'euros.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus