L'UE ratifie la convention de Stockholm sur les POP

Le 22 novembre 2004 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 18 novembre, l'Union européenne a annoncé avoir ratifié la convention de Stockholm, négociée sous les auspices du programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE). 13 Etats membres sont déjà liés à la convention qui a été ratifiée jusqu'à présent par 83 pays depuis son entrée en vigueur le 17 mai 2004. La Convention interdit les émissions volontaires de 12 polluants organiques persistants (POP) connus pour leur toxicité, leur persistance dans l'environnement, leur grande mobilité, et leur accumulation dans les organismes humains et végétaux. Les POP comprennent les dioxines, les pesticides et les produits chimiques industriels. Ces composés peuvent être émis involontairement, à l'instar des dioxines dans les incinérateurs. En Europe, la réglementation va bien au-delà des «12 salopards» de Stockholm. Et des politiques de lutte sont mises en place depuis longtemps contre les émissions accidentelles. Seulement l'UE veut jouer un rôle moteur pour l'éradication des POP dans le monde. Elle a proposé le 11 août dernier l'ajout de neuf autres substances à la liste de la convention de Stockolm, mais aussi au protocole de la commission économique pour l'Europe des Nations unies, l'autre accord international sur les POP qui comprend 16 substances.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus