L’UE doit s’adapter au changement climatique

Le 30 septembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Europe subit d'ores et déjà les effets du réchauffement planétaire. L'Agence européenne pour l'environnement (AEE), l'office régional européen de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le centre commun de recherche de la Commission européenne ont publié une étude commune lundi 29 septembre.

Ils y analysent l'impact du changement climatique sur le continent européen à l'aune de 40 indicateurs différents: accroissement des inondations et sécheresses, pertes de biodiversité, menaces pour la santé humaine et pertes pour des secteurs économiques tels que l'énergie, les transports, la forêt, l'agriculture et le tourisme.

Ainsi, par rapport à l'époque préindustrielle, la température moyenne a plus augmenté en Europe (1 degré) que dans le monde (0,8 degré). Certaines régions de la Méditerranée reçoivent 20% de pluie en moins par rapport aux précipitations d'il y a 100 ans. Les projections montrent aussi une hausse des inondations dues aux fleuves. «Les 70.000 morts recensés dans 12 pays européens en 2003 [à la suite de la sécheresse] peuvent être un exemple d'impacts sanitaires à venir.» Viennent ensuite les risques plus fréquents de feux de forêts dans le sud de l'Europe, la hausse de la demande en eau, et la migration d'espèces de poissons vers le nord –entraînant une réduction des stocks. Seul élément favorable: une saison agricole plus longue, notamment dans le nord.

Surtout, le rapport insiste sur le fait que l'Europe doit s'adapter au changement climatique. Quatre millions de personnes et 2.000 milliards d'euros de biens sont menacés par la montée des eaux. Seuls 7 Etats membres ont mis en place des stratégies nationales d'adaptation.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus