L’ours kermode conservera son refuge

Le 02 février 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La forêt du grand ours s'étend sur 36.500 km2.
La forêt du grand ours s'étend sur 36.500 km2.
© Andrew Wright / Greenpeace Canada

C’est la fin de deux décennies de discussions acharnées. Lundi 1er février, des représentants de l’industrie forestière canadienne, de plusieurs nations indiennes et de trois ONG ont signé un accord de gestion de la forêt du grand ours, en Colombie britannique.

S’étendant de l’île de Vancouver à l’Alaska, ce massif de 36.500 kilomètres carrés abrite l’une des dernières forêts pluviales tempérées primaires, à la très riche biodiversité. C’est notamment le lieu de résidence de l’ours kermode, réputé plus rare que le panda géant chinois.

Jadis promise aux bucherons, la forêt du grand ours est à peu près sauvée. Au terme de l’accord conclu lundi, seules 15% des surfaces boisées (soit 550.000 hectares) pourront être exploitées. «Lorsque nous avons entrepris notre campagne au début des années 1990, moins de 5% de la forêt était protégée», rappelle Eduardo Sousa, de Greenpeace Canada.

Le texte prévoit aussi la création de 8 nouvelles zones protégées (sur 295.000 ha), l’ouverture de 9 zones de restauration dans le périmètre exploité auparavant. La chasse commerciale au grizzli sera désormais interdite. Le gouvernement doit maintenant définir les modalités de redistribution des redevances que les compagnies papetières devront payer aux 26 nations indiennes, dépositaires de ce patrimoine naturel. Autant de dispositions qui seront gravées dans le marbre juridique dès le printemps prochain, a confirmé Christy Clark, la Première ministre de la province.

Victoria doit aussi mettre sur pied un dispositif de crédits carbone qui pourrait être compatible avec le système onusien Redd+.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus