L’ONU interdit les marchés du carbone à la Lituanie

Le 22 décembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Près de deux ans après le lancement de la procédure, la Chambre de lexécution du Comité de contrôle du respect des dispositions du protocole de Kyoto vient d’interdire, pour trois mois, à la Lituanie de participer aux marchés du carbone.
 
L’organe onusien en charge de la conformité des pays aux règles instituées par le protocole de Kyoto a estimé que les statistiques d’émission lituaniennes «ne garantissai[en]t pas suffisamment la transparence, la cohérence, la comparabilité, l’exhaustivité et l’exactitude de la communication annuelle de 2010 de la Lituanie». En clair, pas moyen pour l’ONU, avec de tels chiffres, de vérifier que Vilnius est bien dans les clous de Kyoto.
 
En conséquence, la Lituanie dispose de trois mois pour améliorer ses statistiques. Un trimestre durant lequel elle ne pourra ni vendre ni acheter de quotas d’émission, aussi bien sur les marchés internationaux qu’européen. Un vrai problème pour l’ancienne république soviétique. Car, avec l’effondrement de son industrie lourde, la Lituanie dispose d’importantes quantités «d’air chaud», grâce auquel elle espérait bien arrondir ses fins de mois.
 
Le pays encourt une exclusion définitive des mécanismes de flexibilité s’il ne se soumet pas, dans les temps, à la décision rendue mercredi 21 décembre.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus