L’Onema privé de 90 millions d’euros en 2016

Le 06 décembre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les parlementaires vont-ils rétablir le fonds de roulement?
Les parlementaires vont-ils rétablir le fonds de roulement?

Mauvaise nouvelle pour l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema). Discuté depuis le 5 décembre à l’Assemblée nationale, le projet de loi de finances rectificative pour 2016 prévoit un prélèvement de 90 M€ sur son fonds de roulement.

 

«Ce prélèvement met à mal le principe selon lequel l’eau paie l’eau. Comme les agences de l’eau, l’Onema est sollicité pour éponger la dette publique, au détriment de l’usage de ces fonds pour la qualité de l’eau, les milieux aquatiques et la biodiversité», observe Bernard Rousseau, en charge des politiques de l’eau à France Nature Environnement (FNE) et administrateur à l’Onema.

Cette ponction va directement impacter la future Agence française de la biodiversité (AFB), puisque l’Onema va y être regroupé à partir du 1er janvier 2017 avec l’Agence des aires marines protégées, l’Atelier technique des espaces naturels, Parcs nationaux de France et la fédération des conservatoires botaniques nationaux.

A noter que le fonds Barnier est également victime de coupes budgétaires avec 55 M€ en moins par rapport à son budget 2016.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus