L’OMS se penche sur la santé environnementale

Le 19 juin 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 16 juin, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré la sonnette d’alarme en estimant, dans un rapport, à 24% le taux de maladies causées par des maladies environnementales et qui peuvent être évitées. Les enfants apparaissent particulièrement touchés puisque 33% des maladies des enfants de moins de 5 ans sont causées par des expositions environnementales. «En prévenant les risques liés à l'environnement, on pourrait sauver les vies de près de quatre millions d'enfants par an, surtout dans les pays en développement», estime l’organisation internationale. Autres victimes: les habitants des régions les plus pauvres, principalement touchés par quatre maladies liées à un environnement de mauvaise qualité: la diarrhée, les infections des voies respiratoires inférieures, différentes formes de lésions involontaires et le paludisme. Avec ce rapport, l’OMS place la santé environnementale au cœur de la santé publique, en incluant des maladies qui ne sont généralement pas considérées comme des affections environnementales, à l’instar du paludisme.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus