L’OMM prédit un épisode El Niño

Le 25 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une modélisation d'El Nino 2012.
Une modélisation d'El Nino 2012.
NOAA

Un scénario climatique El Niño pourrait se développer en octobre et persister pendant l'hiver boréal (hémisphère nord), a prédit, mardi 25 septembre, l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Selon le dernier bulletin trimestriels Niño/Niña de l'OMM, la température de la mer en surface dans le Pacifique tropical a augmenté en juillet et août 2012 jusqu'à atteindre des niveaux correspondant à une anomalie El Niño de faible intensité.

Toutefois, les caractéristiques atmosphériques d'une anomalie El Niño, pression au niveau de la mer, alizés et nébulosité ne se sont pas encore manifestées, indique l'OMM sur son site.

Pour l'instant, l’institution onusienne considère donc que le système océan-atmosphère dans son ensemble est actuellement dans un état neutre, ne correspondant ni à une anomalie El Niño, ni à une anomalie La Niña.

Mais les experts estiment qu'il est plus probable qu'improbable que les conditions évoluent vers celles qui sont caractéristiques d'un épisode El Niño.

Par le passé, les épisodes El Niño se produisant pendant l'automne et l'hiver boréals ont été notamment liés à un déficit pluviométrique dans certaines parties de l'Australie, en Indonésie, aux Philippines, dans le nord-est du Brésil, dans le sud-est de l’Afrique et dans certaines régions d’Asie.

Comme on a pu l'observer par le passé, ces épisodes vont aussi souvent de pair avec une pluviosité supérieure à la normale en Equateur et dans le nord du Pérou, dans le sud du Brésil jusqu'au centre de l'Argentine, et dans certaines régions d’Afrique orientale. De plus, les hivers avec El Niño sont souvent plus doux dans l’ouest du Canada et certaines parties du nord des Etats-Unis, et plus humides dans le sud des Etats-Unis.

A l'origine, El Niño (l’Enfant Jésus en espagnol) était le nom que les pêcheurs de la côte ouest de l'Amérique du Sud donnaient à l'apparition d'eaux anormalement chaudes dans le Pacifique aux alentours de Noël. Le phénomène inverse est appelé La Niña (petite fille).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus